insomnie melatonine temoignages somnifere solution troubles du sommeil

 

Je ne peux pas vraiment dire que je souffre d’insomnies chroniques, mais le fait est que j’ai des troubles du sommeil depuis l’adolescence, et ce pour diverses raisons : je suis un oiseau de nuit (la nuit éveille les inspirations, les idées, la créativité, tous les artistes vous le diront), j’ai toujours eu du mal à mettre mon cerveau sur off en fin de journée, le stress, l’anxiété occasionnelle suffisent à dérégler un bon rythme. Aussi, quand j’aime un livre, je n’arrive pas à me dire « bon j’arrête là, je reprends demain », non, je lis jusqu’à ce que « mort » s’en suive.

Bref, ça a toujours été le bazar, parfois au point de me gâcher la vie, des opportunités, des occasions importantes, la fatigue prenant une place de reine dans le quotidien.

Un jour, j’ai dit stop. Le contrôle sur sa vie étant devenu une grande qualité pour moi en grandissant, je ne voulais pas perdre sur ce coup là.

J’ai eu recours à de nombreuses résolutions sur ma qualité de vie, et l’arrivée de la pratique du pranayama dans ma vie, en plus d’améliorer incroyablement tous les domaines de ma vie, m’a permis d’avoir un certain équilibre dans mes cycles de sommeil. Equilibre très fragile : il y a encore 2 ans, les gros passages de stress ou d’anxiété tels qu’ils m’arrivaient 3 ou 4 fois dans une année, déréglaient tout.

Après discussion avec mon médecin + le besoin d’une solution pour gérer les décalages horaires de mes voyages, je me suis retrouvée avec du ZOLPIDEM entre les mains (= STILNOX).

Zolpidem est le nom générique de la molécule, commercialisée sous le nom de Stilnox. Je dois dire en passant que Stilnox m’a donné de très gros maux de crâne le matin, alors que Zolpidem pas du tout. Comme quoi, il y a une différence entre les génériques et les marques.

C’était merveilleux, un demi-comprimé, et en 20 minutes, l’esprit décrochait et dodo. Un comprimé entier si je sortais d’un dîner trop lourd.

Facile. Donc addictif. Donc pas une vraie solution à long terme.

J’ai fonctionné comme ça pendant 3 à 4 ans, avec 4 boîtes par an, c’était mon petit or blanc, rangé précieusement dans le tiroir. L’angoisse d’être déréglée était si grande, que le savoir là me rassurait. Et quand il n’y en avait plus, je stressais : qu’allais-je faire en cas d’insomnie?

Puis j’ai découvert la mélatonine

 

1383051970_valdispert-box-bonnenuitDésespérée, un jour de razzia Bioderma à la pharmacie, je lance « vous n’auriez pas quelque chose sans ordonnance pour les troubles du sommeil?  » , sachant au fond de moi qu’on allait sûrement me conseiller camomille et passiflore.

Et non : « il y a un nouveau produit : la mélatonine, essayez, il parait que ça marche très bien » . Hop dans le sac.

En France, la mélatonine est en vente libre depuis février 2014 dans les pharmacies et dans les grandes surfaces mais elle n’est pas remboursable.

Il s’agit de la marque Valdispert, « Bonne nuit », comprimés de mélatonine à 1,5 mg.

Il existe aussi à 1 mg sous le nom de Nuit Paisible, avec des comprimés bien plus gros que je n’apprécie pas.

>> Valdispert Mélatonine, 1,5mg / 13,70 euros les 50 comprimés

 

 

Qu’est-ce-c’est au juste?

La mélatonine est une hormone naturelle, que l’organisme produit le soir pour s’endormir.  Au fil de la nuit, la quantité de mélatonine sanguine diminue… Et au petit matin, une autre hormone le cortisol prend le relai pour favoriser l’éveil et l’attention.

Si on manque de mélatonine , et cela arrive souvent en hiver (cette saison est une horreur pour moi), faute de lumière, le sommeil est moins bon. On sait aussi que des taux effondrés de mélatonine augmentent le risque de cancer (prostate, sein…). Elle possède aussi des vertus antioxydante pour la peau, et anti-inflammatoire pour l’intestin.

Sur le Wikipédia de la mélatonine, vous découvrirez les corrélations entre cette molécule et divers domaines : anti-oxydant, cancer du sein, Alzheimer, syndrome pré-menstruel, libido, appétit….

Le résultat

Il est conseillé de prendre la mélatonine 45 minutes avant d’aller dormir.

Pour ma part, 30 minutes avant, cela marche très bien.

ET surtout, très important : si vous souhaitez rester éveillé 1 heure de plus, c’est possible , l’effet ne vous force pas, et ne passe pas. Et quand vous déciderez de dormir, vous dormirez. La mélatonine n’est pas un coup de massue pour dormir, comme un somnifère, c’est un comprimé qui ouvre la porte sur les bras de Morphée.

Tout de même important dans la vie de couple 😉

Niveau dosage, il est recommandé 1 à 1,5 mg, mais je pense que chacun doit tester son organisme. Moi, c’est 3 mg.

« Contrairement à ce qui peut être dit par les fabricants de compléments alimentaires, les doses de mélatonine sécrétées par l’organisme varient énormément entre individus (certaines personnes n’en sécrètent que très peu). » Source : Wikipédia

L’endormissement vient de façon très naturel, sans les effets de décrochage et de délire qu’apportait le Zolpidem.  Le réveil est naturel aussi.

Important concernant les doses :

L’effet n’est pas proportionnel à la quantité prise :

Des doses élevées de mélatonine peuvent exercer une action qui se propage à des phases qui ne sont pas des phases de réponse à la mélatonine (« too much melatonin may spill over onto the wrong zone of the melatonin phase-response curve »). Dans cette étude, 0,5 mg de mélatonine a été efficace, mais pas 20 mg (40 fois plus). Source : Wikipedia

Des inconvénients  ?

En théorie, un surdosage provoque un effondrement du cortisol matinal. Conséquence :

Or l’immunité se construit la nuit avec la mélatonine mais au matin nous avons besoin du cortisol pour mobiliser nos capacités immunitaires. De mauvais dosages de mélatonine peuvent perturber le système immunitaire . En outre, de fortes doses modifient les hormones thyroïdiennes et provoquent des éveils nocturnes . En revanche, comme il n’y a pas de rétrocontrôle de la production de mélatonine, le fait d’en consommer ne diminue pas la fabrication naturelle endogène de l’hormone : il n’y a donc pas d’accoutumance. Source : Top Santé

En gros : soyez raisonnable. Une fois votre dose trouvée, n’en bougez pas.

En conclusion

La mélatonine a radicalement amélioré ma vie et m’a évité de tomber dans le cercle infernal des somnifères qui, s’ils donnent un coup de pouce, n’aident pas à résoudre le problème.

Selon une enquête publiée en Mars 2009 réalisée par l’INSV avec le cabinet d’étude BVA Healthcare, une personne sur 3 souffre de troubles du sommeil, 84% d’entre-eux souffrant d’insomnie. 36% des français dormiraient moins de 7 heures par nuit.

Ces troubles du sommeil :

  • mènent souvent à une vie de fatigue augmentant les risques de problèmes de santé divers avant l’heure
  • empêchent la détente, la sérénité
  • créent un climat propice à la déprime, voire plus
  • empêchent de nombreuses personnes de se réaliser

J’espère qu’en me lisant, certaines de ces personnes essaieront cette hormone, et verront leur état s’améliorer comme ce fût le cas pour moi.

Un livre qui a changé ma vie et mon sommeil

Et dont je reparlerai dans un article dédié.

Une pratique simple qui rééquilibre et donc améliore tout.

En lisant les premières pages, vous réaliserez à quel point vous avez gâché un temps fou à ne pas vous en rendre compte 🙂