Les mensonges et dangers du dentifrice au fluor

J’ai souhaité évoquer ce sujet car ayant eu de grands soucis de sensibilité dentaire, je me suis rendue compte, en essayant, que des recettes naturelles et sans fluor m’ont complètement sauvé les dents et les gencives, et ce, rapidement. Le fluor, je n’y crois plus.

Le dentifrice au fluor, un faux mythe

Qui oserait remettre en question le dentifrice ?

Et bien, récemment, tout un tas de monde.

En y réfléchissant, on donne le bon Dieu sans confession au dentifrice, pourquoi?

  • Parce qu’on le connaît depuis qu’on est né
  • Parce qu’on voit des pubs de super sourires depuis qu’on est né
  • Parce qu’avant son apparition dans notre société, on puait du bec et on avait des chicots noirs
  • Parce que petit, on nous a beaucoup répété que le fluor c’est très important
  • Parce que chez le dentiste, des prospectus grouillent de partout, aves les règles d’une bonne hygiène dentaire
  • Parce que très tôt à l’école, on nous a briefé sur le fait que se laver les dents était plus que primordial
  • Parce qu’on nous donnait en même temps des échantillons de dentifrice fluoré

Avec du recul, ça ressemble beaucoup à une énorme conditionnement dès le plus jeune âge non?

En plus, comme au final ça se passe pas trop mal pour nos caries, on ne s’interroge pas.

Bref, il existe, et personne ne l’a jamais remis en question, comme une évidence.

Du coup, en 70 ans d’existence, on a des dents plus blanches, qui ne tombent plus à 40 ans, on gère les caries, on a (pour la plupart d’entre nous) une haleine fraîche.

La première forme de pâte à dent dont on a connaissance, apparaît en Egypte au 4ème siècle avant JC : sel, poivre, feuilles de menthe, fleur d’iris… Plus tard, elle devient un mélange de cendre (ancêtre de la lessive) et d’argile. Au siècle des lumières, chez nous, ce sont des poudres à base de minéraux.

C’est au XIXème siècle qu’apparaissent les premiers dentifrices dans le commerce, aux USA, avec Colgate & Company. Le fluorure y est ajouté.


Le fluorure, fluor, c’est quoi :

C’est sûr, depuis son utilisation, le fluor a permis une diminution significative des caries, grâce à son effet cario-protecteur. Cependant, saviez-vous que c’est un ingrédient toxique, micro-dosé dans le dentifrice, et la raison pour laquelle il ne faut surtout pas avaler le dentifrice?

Le fluor aurait des effets néfastes, le seul officiellement reconnu est la « fluorose« , une affection liée à la consommation régulière de fluorures pendant plusieurs années, et qui se traduit par un jaunissement des dents. Un truc dont tout le monde se fout, à priori.

Des vérités sur le fluor, que l’industrie du dentifrice nie (tu viens peut-être de te rendre du lobby énorme que ce business représente), circulent de plus en plus.


Voici quelques faits qu’on retrouve dans de nombreux articles (liens plus bas) :

Le fluor ne rend pas vos dents plus résistantes aux caries

On nous dit depuis toujours que le fluor est censé renforcer l’émail de nos dents.

En réalité il a été découvert par une équipe de chercheurs fin 2010, que la couche formée sur l’émail des dents par le fluor est ultra-fine.

(Il en faudrait 10000 pour qu’elle atteigne la grosseur d’un cheveu !). On l’avait cru 100 fois plus épaisse, et donc efficace.

Le fluor désorganise la structure minérale des dents et de l’ossature…

… favorisant des microfractures au niveau du squelette 

Il agit lentement et en profondeur et favorise ainsi les scolioses, les cyphoses, l’hyperlaxité ligamentaire et la dégénérescence accélérée de l’organisme (Source : « des clefs pour vivre » du Docteur Alain Scohy).

On utilise donc le même ingrédient depuis 120 ans. Cela ne signifie pas qu’il n’y en a pas d’autre autant efficace.

La preuve que le fluor est inoffensif pour les êtres humains à faibles doses a été en grande partie fabriquée par des scientifiques qui travaillaient sur le programme de la bombe A et qui avaient des ordres du gouvernement US de fournir, en cas de litiges des preuves à opposer au cas où le fluor provoquerait des dommages aux citoyens.

Liens avec le cancer

Dans toutes les villes des USA, l’augmentation de la teneur de l’eau potable en fluor a correspondu à une augmentation de la mortalité par cancer du foie, cancer des os, et tumeurs des cellules squameuses de la bouche.

Les dentistes ne font que répéter ce qu’on leur a dit

D’après le Dr Limeback, ceux qui continuent à promouvoir le fluor, se basent sur des données totalement contestables, datant de 50 ans.

« Les dentistes ne sont absolument pas formés en toxicité, dit-il. Votre dentiste bien intentionné est simplement en train de suivre 50 ans de désinformation de la santé publique et des associations dentaires. Moi aussi, je l’ai fait. ».

Si petite que soit la dose de fluorure absorbée, elle n’est jamais complètement éliminée par le corps humain

En France contrairement à d’autres pays, comme la Grande-Bretagne, l’Irlande, le Canada ou les Etats-Unis, le fluor n’est pas ajouté systématiquement à l’eau du robinet.

La loi n’oblige pas à le faire, mais ne l’interdit pas non plus.

Le fluor agirait sur nos neurones

Là où on se rapproche de X-Files, c’est que l’assimilation de fluor, même à faible dose conduirait à la perte du sens critique, et que d’ailleurs, la première utilisation du fluor dans l’eau potable, date des camps de concentration. L’utilisation du fluor pour des raisons de « santé » est l’une des plus grandes folies de notre temps. Serait-ce par hasard que les Allemands et les Russes ont tous deux utilisé le fluor pour rendre les prisonniers stupides et dociles, ou que le gouvernement américain a été poursuivi pour les effets toxiques dans l’environnement de ces sous-produits de déchets nucléaires ?

Le fluor entartrerait la glande pinéale

Les effets de la calcification de la glande pinéale sont la dépression, l’anxiété, la boulimie/anorexie, la schizophrénie et d’autres formes de maladies mentales. La calcification vient aussi perturber la sécrétion de la mélatonine. La glande n’est pas protégée par la barrière hémato-encéphalique et a un très haut débit de perfusion sanguine, devancé seulement par les reins.

Liens :

Attention :

Je pense qu’il nous est impossible de savoir, à nous pauvre citoyens lambda, la vérité totale sur les faits, les recherches, les conspirations, les lobbies. Je n’affirme donc pas croire tout ce que j’ai pu lire.

Cependant, il suffit d’avoir un minimum de réflexion pour comprendre les enjeux commerciaux des lobbies, leur pression sur les dentistes, et du coup accepter l’idée qu’on nous enfume depuis 120 ans.

De plus, grâce à Internet, nous avons la chance de recevoir plus d’informations de personnes ou groupes qu’on ne laissait pas s’exprimer auparavant.

En ce qui me concerne :

Bien avant d’entendre parler des méfaits du fluor, j’avais essayé l’huile de coco pour mes dents, réputée comme blanchissante. J’ai vite constaté qu’en plus de blanchir les dents, mes gencives étaient soignées, mes caries existantes soulagées, voire stoppées.

Une amie m’avait rapidement parlé des effets du fluor sur la glande pinéale, sans pour autant avoir une opinion là-dessus, j’avais décidé de tester les dentifrices bio, et je n’ai pas été convaincue du tout. En revanche, quand j’ai testé l’huile de noix de coco, j’ai retrouvé des dents saines, fortes, belles, et des gencives au top. L’huile de coco a aussi complètement stoppé mes soucis de sensibilité dentaire. Franchement : incroyable.

Les alternatives au dentifrice au fluor

Pourquoi payer des menteurs et manipulateurs?

Que l’on croit ou non les méfaits du fluor énoncés plus haut, ce qui est sûr, c’est qu’il y a d’autre ingrédients tout aussi efficaces, si ce n’est plus, qu’on tait pour préserver le marché actuel du dentifrice, alors pourquoi se priver ? En plus, ça ne coûte pas cher d’essayer.

L’huile de coco simple

Incroyable et redoutable. Elle m’a sauvé. Et durablement.

Attention, je ne préconise pas le simple rinçage à l’huile de coco dont tout le monde parle, mais bien un dentifrice maison pour brossage.

Dents blanches, soignées, gencives en parfaite santé, émail réparé, langue purifiée, haleine fraîche.

>> Voir mon article sur l’utilisation de l’huile de coco comme dentifrice, et comment cela a guéri mes dents sensibles

Les recettes naturelles du commerce

De très chouettes marques ont conçu des dentifrices naturels sans fluor, voici les mieux notés :

Passer au naturel demande souvent des compromis.

En effet, ce dentifrice s’émulsionne mais ne mousse pas, il faut s’y habituer. Mais la mousse, n’a rien à voir avec l’effet nettoyant, c’est un atout marketing agréable, donnant une sensation de nettoyage.

Bienvenue dans le monde de ceux qui choisissent ce qu’ils mettent sur et dans leur corps 🙂

Vous aimerez peut-être :

Partager :

3 Commentaires sur “Les mensonges et dangers du dentifrice au fluor

  1. Pingback: J'ai testé : l'huile de coco, sauveuse de mes dents sensibles - Carnets Blancs

  2. Fadila BELAID says:

    Bonjour,

    Pouvons nous utiliser l’huile de coco alimentaire ou existe-il l’huile de coco cosmétiques.
    En tout cas bravo pour vos informations.
    Merci par avance de votre retour.
    Bonne journée

    • Laura Olen(sk)a says:

      Hello Fadila !
      Moi j’utilise de l’huile de coco alimentaire, que je trouve en supermarché, si possible non raffinée, elle est meilleure.
      L’huile de coco cosmétique risque de ne pas convenir pour ce que j’en ai vu (raffinée à l’extrême, très dure etc).
      N’hésitez pas à ma raconter les effets sur vous, ça m’intéresse ! A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.