soin des cheveux cassants meilleurs produits

Sur la photo, environ 2/3 de mon tiroir spécial cheveux

 

Nous avons toutes notre petite routine pour nos cheveux, même si beaucoup s’en tiennent à shampooing-après-shampooing. Mais tout comme la peau, il est souvent difficile de les comprendre et de bien les soigner. Il existe trop de produits, trop de rumeurs sur ce qui est bon pour les cheveux ou non. Du coup, on est perdue. Et en sondant mon entourage, en tendant l’oreille, je me rends compte que bien plus que pour la peau, l’insatisfaction est énorme.

J’ai des années d’expériences en crinière, et j’ai prêté beaucoup d’attention à celles que j’ai pu photographier.

 

cheveux mousseux bouclés abimés secs frisésJ’ai grandi entourée de filles aux jolis cheveux tout lisses, tout raides, tout brillants. N’importe quel shampooing faisait l’affaire pour elle, certaines les lavaient tous les soirs, les séchaient au séchoir, et ces filles n’avaient aucun soucis. Mes cheveux à moi sont d’une complexité à rendre les coiffeurs démunis. A la base : entre le bouclé-ondulé-mousseux,frisottent si humidité, fibre très forte mais secs très vite, fourchus, bref : le paille. D’ailleurs avec ce lot, ce n’est même pas la peine d’aller chez le coiffeur, aucun, je dis bien aucun, n’a été capable de leur faire un brushing. Même la fois où j’ai tenté le label « haute coiffure française » à 200 euros la visite. Je ressortais avec des cheveux raplapla, et biensûr, une tête d’idiote.

Les cheveux et la peau sont ce qui dessinent en premier votre physique dans l’inconscient collectif. S’en occuper est une priorité.

 

 

Pourtant,  à force d’expériences, de test de produits, de prise d’informations, aujourd’hui, je réussis à avoir des cheveux souples, longs, et beaux, que m’envient les copines et les copains chevelus. Et surtout, plus de casse, et presque plus de fourches. Cela demande beaucoup de soins et d’attention, c’est injuste, mais au final, le résultat donne de bien plus beaux cheveux que ceux qui n’ont pas besoin d’entretien 😉


 

J’en ai retiré 6 habitudes

qui appliquées, changent vraiment la donne. Elles sont possibles avec tous les budgets, prennent un peu de temps, bref, à intégrer comme vous le pouvez dans votre routine.

Coupez vos pointes et commencez !

 

1

La bonne brosse

 

Avoir tendance à penser que toutes les brosses se valent est un erreur primordiale. On ne s’en rend pas compte à l’utilisation, mais brosser ses cheveux est une agression pour eux, il y a un énorme taux de casse. Et vous ne devinerez pas à quoi c’est dû : aux picots. Les picots ne servent à rien, or, on les trouve sur 90% des brosses. L’espacement des dents est également très important. Beaucoup de brosses new generation en plastique fluo spécial démêlage inondent les rayons, mais les dents sont trop serrées.  Et le plastique n’est pas bon pour les cheveux : électricité statique.

Donc, fatalement, une bonne brosse a un coût. La mienne est en bois, dents assez aérées, pas de picots, marque TEK, 28 euros.

grande-brosse-ovale-frene-naturel-tek

La plupart des gens qui ont l’ont essayée ne peuvent plus passer à autre chose. Même mon homme, qui a pourtant les cheveux courts, ne supporte plus les dents des autres brosses. A l’époque où je l’avais achetée, c’était les débuts de la marque, la brosse coûtait très cher. Aujourd’hui, forte de son succès, les prix ont vraiment baissé. On trouve ces brosses pour un prix de 25 euros en moyenne. J’apprécie énormément cette marque italienne, pour son initiative saine, la qualité des matières et le choix qu’elle offre; il y en a pour tous les goûts, tailles, couleurs, brosses, mais aussi peigne.

VOUS TROUVEREZ LA GAMME CHEZ MADEMOISELLE BIO

brossenonJ’avais déjà fait un article à ce sujet pour un ancien blog. Une lectrice avait répondu en me remerciant, et était toute contente d’avoir trouvé une brosse équivalente en moins cher. Malheureusement, la brosse avait des picots de bois, et le démêlage était douloureux. Ce qui n’est pas le cas du tout avec les brosses TEK.

En plus, elle peut être utilisée en massage pour le cuir chevelu. Il est important de stimuler celui-ci pour avoir de beaux cheveux. Malgré la matière en bois, elle ne craint ni l’eau, ni l’huile.

2

Le bon shampooing

Le piège avec les shampooings, c’est que beaucoup font un effet formidable aux premières utilisations, puis abîment les cheveux à long terme. Fructis, ça brille? En fait ça décape. Gliss, ça gaine? En fait ça alourdit.

Les sulfates et les silicones, deux ennemis du cheveu à surveiller…

Aujourd’hui, une majorité de shampooings contiennent des sulfates et/ou des silicones. Les limiter offrira une bouffée de frais pour vos cheveux.

Les sulfates sont utilisés comme agents moussants et tensioactifs. Ils aident ainsi à débarrasser de la « crasse » que l’on a sur le corps et les cheveux par le biais d’une puissante action chimique. Or, on les trouve aussi dans la plupart des produits d’entretien, le liquide vaisselle ou encore dans les détergents…

Vous pouvez tout à fait à fait trouver un shampoing parfait contenant des sulfates, seulement, à haute dose, il décapera et abîmera vraiment le cheveu.

Les shampooings 100% sans sulfates seront meilleurs pour les cheveux colorés.
Cependant, les premières fois, les cheveux non-habitués vont se salir plus vite, mais ça passera vite. Le cuir chevelu va se rééquilibré.

Les silicones elles, sont une vraie plaie. Elles maquillent le vrai état de la fibre du cheveu. Elles comblent. Elles empêchent de respirer. Très vite les cheveux sont ternes, plats, voire gras. C’est un peu comme mettre trop de fond de teint sur une peau mal entretenue.

 

Lire les ingrédients :

Pour reconnaître un silicone, il vous faut surveiller les mots se terminant en –icone, -iconol, -siloxane (Diméthicone, phenyl trimethicone, cyclomethicone, dimethiconol, cyclotertrasiloxane…).
Les petits noms des sulfates : Sodium laureth sulfate, SLES, sulfates, Ammonium Lauryl Sulfate… Les ingrédients d’un produit sont toujours donnés par ordre d’importance. Si l’ingrédient traqué est parmi les derniers, soyez rassuré.

Et les après-shampooings? C’est la même chose, choisissez le léger et démêlant, pour le soin, vous le ferez vous même, RDV plus loin dans l’article.

Trouver les bons shampooings est une recherche très personnelle. Je ne saurais vous en conseiller, en revanche, je peux partager avec vous ceux qui ont fait leurs preuves chez moi. Certains contiennent les ingrédients tabou, j’alterne régulièrement selon le besoin de mes cheveux, que je sens au toucher.

Bioderma

Fluide non détergent Nodé

environ 7 €

Herbalosophy

Balance Shampoo

21 €

3

Espacer les shampooings

 

Les média féminins en ont beaucoup parlé en 2015 (c’est d’ailleurs pourquoi les shampooings secs se sont multipliés dans les rayons) : moins laver c’est mieux.

Il aura suffit que Kim Kardashian et compagnie 2 ou 3 starlettes disent se laver les cheveux 1 fois par semaine pour que le tabou tombe : ce n’est pas sale, c’est du haircare !

Tendance ou pas, cela a toujours été un fait: se laver les cheveux tous les jours ou tous les 2 jours, ça les agresse. Et ils salissent plus vite aussi, c’est un cercle vicieux !

Les laver tous les 3 ou 4 jours semble idéal. Si vous avez l’habitude de lavages plus fréquents, les 2 premières semaines vont être difficiles, mais vous verrez, le cuir chevelu va vite se rééquilibrer de façon saine. Vous serez ensuite étonnée de combien de temps vos cheveux tiennent.

 

Et pour aider, on a donc une déferlante de shampooing secs (dans les années 80 c’était pour les chiens…) qui ne cessent d’améliorer leur recette.

Et ça, ce n’est pas agressif? me direz-vous. Que nenni. Le spray se vaporise sur les racines (la partie la plus forte du cheveux), ce sont elles qui graissent le plus vite. Cela dépose une sorte de voile poudré. On laisse agir 3 à 5 minutes, on brosse et tadaaa. L’effet est bluffant.

Astuce : il est connu qu’on peut aider à fixer certaines coiffures, dont chignon, avec certains shampooings secs, notamment ceux spécial volume.

On trouve beaucoup d’avis négatifs sur les shampooings secs, quelque que soit la marque. Je crois qu’il ne faut pas avoir des attentes surdimensionnées. Ces shampooings sont faits pour dépanner, et gagner 1 ou 2 jours de plus, et non pour rendre impec une chevelure sale.


 

Ultra-doux citron : le moins cher, efficacité très correcte, odeur agréable, s’élimine en quelques coups de brosse

Klorane : le plus vendu, le plus ancien, le plus respectueux, très efficace et beau rendu, plus dur à éliminer

Aussie : s’y est mis récemment avec une gamme selon le type de cheveux.

Ultra doux

Shampooing sec purifiant

Environ 6 euros en grande surface

ultra doux shampooing sec

Klorane

Shampooing sec extra-doux

Environ 7 euros en parapharmacie

shampooing sec klorane

Aussie

Shampooings secs

Environ 7 euros chez Monoprix

aussie-miracle-dry-shampoo-volume

4

Les protéger de la chaleur des appareils

 

Sûrement un des points les plus importants, qui a tout changé pour ma part. Les appareils chauffants montent jusqu’à 200°C. Les cheveux en souffrent. Ce n’est pas se faire avoir par du marketing que d’investir dans un produit protecteur.

Prenez-vous en plutôt aux appareils lissants, qui sont dévastateurs. Raides mais tristes? Ce n’est sûrement pas ce que vous souhaitez. D’ailleurs, la meilleure façon de lisser ses cheveux reste le brushing, qui selon la technique permet d’avoir des boucles ou des cheveux raides mais souples. C’est juste que la plupart des femmes ne savent pas le faire, pensant ce geste comme un savoir-faire de coiffeur.

Certaines ont le coup de main avec une brosse et un séchoir dans chaque main. D’autres utilisent simplement une brosse soufflante (encore bien méconnue), qui rend le brushing facile, mais nécessite tout de même une main énergique et habituée (en 3 ou 4 fois, c’est le cas).

D’ailleurs dans les deux cas, la règle de la brosse s’impose plus que jamais : pas de picots, sinon c’est un drame niveau casse.

Pour les brosses rondes, facile d’en trouver sans picots. L’idéal est aussi une structure en céramique qui aide grandement à lisser le cheveu.

GHD

Brosse ronde en céramique

24,95 euros

Denman

Brosse thermo-céramique

16,96 euros

Macadamia Natural Oil

Brosse ronde pour boucles

23,57 euros

Pour les brosses soufflantes, dur dur de les trouver sans picots. après de longues recherches, j’ai trouvé une marque, une seule, qui les propose en France : Grundig.

Ces brosses permettent donc de faire votre brushing avec une main libre.

Grundig

Brosse soufflante HS4021/4023

25,94 euros

Grundig

Brosse soufflante HS5522

38,31 euros

Grundig

Brosse soufflante HS6280 Catwalk

49,12 euros

Protéger de la haute température donc. Je conseille 3 produits que j’ai testé.

Franck Provost Expert Protection: le plus économique, fait le job.

L’Oréal Elnett Satin : cheveux doux, protégés, odeur raffinée.

Beauty Protector : le chouchou toujours en top des ventes chez Birchbox, et mon préféré. Les cheveux sont protégés mais aussi nourris, la fibre est belle, les boucles tiennent bien, et ils sentent divinement bon.

Franck Provost

Expert Protection

6,90 euros

L’Oréal

Spray protecteur lissage

10,63 euros

L’Oréal

Spray protecteur boucles

10,63 euros

Beauty Protector

Protector & detangle

20,90 euros

5

Les protéger au quotidien

 

En général, c’est là qu’on te prend pour une folle quand tu dis que tu mets une crème de jour pour cheveux… (J’en mets une de nuit aussi ! Ouch !)

Malheureusement, c’est une obligation pour les cheveux secs, afin de les garder hydratés et éviter l’effet paille.

La plupart des femmes n’osent pas se lancer, pensant que c’est « trop ». J’en faisais parti avant. Mais après avoir essayé je dois bien dire que cela aide beaucoup à limiter la casse, et préserver la souplesse des cheveux secs.

Ce que j’utilise, en faisant tourner selon le besoin :

Macadamia Oil de Organix

8,56 euros + frais de port

La marque célèbre pour ses shampooings « Morrocco Argan Oil » ne m’a pas déçu avec cette huile parfaite. C’est certainement le soin que j’utilise le plus. Elle ne casse pas les boucles, nourrit sans graisser. Très bien aussi sur cheveux mouillés juste après le shampooing. Il en faut peu et le flacon dure très longtemps.

Je l’ai achetée aux US, elle est tout de même trouvable sur le web, mais on paye les frais de port internationaux.

SHOP !

Phyto 9 de Phyto

23,43 euros

PHYTO 9 (9 pour 9 plantes) est une association d’huile de macadamia et d’extraits végétaux sélectionnés pour leurs propriétés hydratantes et nourrissantes. Epaisse et riche, elle fond bien dans les longueurs. A réserver aux pointes des cheveux très secs, pour les assouplir et leur redonner un joli pli. A utiliser avec modération sous peine de graisser les longueurs.

SHOP !

Le petit soin cheveux secs – Le Petit Marseillais

3,30 euros

Une texture et une odeur sublime. N’alourdit pas, redonne de la souplesse aux boucles.  Miel et karité dans ce soin simple et efficace.

Parfait avant d’aller dormir et embaumer l’oreiller. Le rapport qualité-prix est incroyable.

Se trouve en grandes surfaces

Huile extraordinaire Cheveux colorés – L’Oréal

11,90 euros

Cette huile sèche se pose en surface de la chevelure pour la protéger des UVs.

Je la trouve très bien en finition avant de s’exposer au soleil.

Les cheveux brilleront beaucoup et s’assècherons moins.

Se trouve en grandes surfaces

Strenghthening and hydrating hair oil-in-cream – Kiehl’s

30 euros

A l’huile d’avocat et huile d’olive, il est fluide et léger, c’est plutôt un lait pour cheveux. Casse légèrement les boucles mais préserve très bien les ondulations. Pénètre très vite, parfait pour le matin.

S’applique sur cheveux humides ou secs.

SHOP !

L’huile extraordinaire / Huile en crème – L’Oréal

7,90 euros

Récent coup de coeur, m’a vraiment bluffé. Bourrée d’huile de coco, la texture est vraiment une « huile en crème » légère et très pénétrante. Le cheveux est hydraté immédiatement, et très doux (ainsi que les mains). Souplesse, brillance et élasticité, tout est au RDV.

Je crois que c’est la crème qui a l’effet le plus surprenant.

L’odeur est également incroyablement divine et elle dure. Enivrante !

Sur cheveux mouillés avant le séchage sinon casse les boucles.

SHOP !

Secret de nuit – Phyto

25 euros

« Encapsulés dans des chronosphères, l’huile de macadamia et les céramides sont libérées tout au long de la nuit pour hydrater, nourrir et réparer les cheveux. Pendant ce moment privilégié où la fibre capillaire n’est plus exposée aux agressions extérieures, les polyphénols de raisin noir et l’extrait d’orchidée noire limitent l’oxydation du cheveu et forment un bouclier protecteur »

Texture fluide, elle est très hydratante, elle sent également très bon. Le resultat au réveil est très agréable.

Cependant, elle conviendra mieux à des cheveux de raides à ondulés, car elle distend les boucles.

EN parapharmacie

Soin de nuit Karité – René Furterer

15 euros

« 8h de nutrition intense, 100% d’actifs naturels »

Un autre soin de nuit qui conviendra mieux aux cheveux bouclés et frisés. Epais et frais, il met un petit temps à être absorbé mais ce n’est pas désagréable du tout.

L’odeur aussi est délicieuse et agréable au moment de se coucher.

EN parapharmacie

6

Leur offrir un soin maison 100% pur

 

Plutôt que dépenser une fortune dans des masques, qui finalement contiennent 15% d’actifs et 85% d’agents de texture, j’ai décidé il y a longtemps de me concocter un soin maison 100% pur. C’est plus économique et efficace.

J’achète pour cela des huiles bio chez Aroma-Zone. Le site permet de choisir entre différentes contenances, idéal pour essayer.

 

l’Huile de Jojoba, légère et intense pour hydrater à la perfection

l’Huile de Ricin, visqueuse et non grasse, pour stimuler la pousse

l’Huile d’Avocat pour nourrir intensément ponctuellement

l’Huile de Coco pour nourrir et réparer régulièrement

Je les utilise selon les besoins, et parfois en mélange.

De plus, ces huiles serviront à d’autres effets dans la salle de bain, nous le verrons dans d’autres articles.

L’idéal est d’appliquer sur les cheveux, puis de brosser pour répartir, et de passer la nuit avec.

Certaines font des bains d’huile. Il s’agit d’imbiber les cheveux et de rester avec un turban ou une serviette de longues heures. Malheureusement, cela prend du temps.

Je préfère 1 à 2 fois par semaine, la veille des shampooings, faire mon application avant de dormir. Je sais à présent doser pour que le cheveu soit content, et mon oreiller aussi.

Je pense qu’il n’y a rien de plus efficace que ces soins simples et 100% concentrés, et vu la queue infernale qu’il y a chez Aroma Zone (la boutique), je vois que je ne suis pas la seule.

Un autre truc, quant à l’utilisation des huiles, et de les appliquer AVANT une coloration. Cela aide vraiment à limiter les dommages.

VOIR AUSSI :

RÉPARATION DES CHEVEUX INTENSIVE EN QUELQUES HEURES

7

Opter pour une coloration douce

 

La coloration est sûrement la pire des agressions avec les plaques lissantes.

Les colorations ouvrent les fibres du cheveux et y font pénétrer chimiquement les colorants.

La décoloration pure n’en parlons pas, on y oxyde totalement le cheveu. Si tu aimes tes cheveux, jamais tu ne les décoloreras. Il faudra alors attendre des années pour les récupérer.

Cela peut sembler joli mais la réalité est tout autre :

Ce qui a l’air cool après un passage chez le coiffeur

La réalité du cheveu décoloré

D’ailleurs Marilyn Monroe, adepte de la décoloration toute sa vie, même si un bon brushing la faisait toujours paraître superbement coiffée, a fini par avoir une misère de cheveux brûlés, qui se sont mis à tomber.

BREF les colorations classiques contiennent :

  • des amines aromatiques comme le pPD et pTD (para-Phénylène Diamine et para Toluène Diamine)
  • des sels de métaux de plomb, cadmium, cuivre, mercure, fer
  • des métaux lourds : plomb, cadmium, mercure
  • de l’ammoniac
  • du PEG
  • du parabène
  • divers pesticides.

Idée reçue : En utilisant masques et après-shampooings, on peut réparer ses cheveux des effets des colorations : FAUX !

La couleur posée ouvre les écailles du cheveu (1ère agression), expulse la couleur naturelle du cheveu (2e agression) et remplace la couleur naturelle par des pigments artificiels (3e agression). Au fur et à mesure des applications ces procédés fragilisent le cheveu, le rendant plus sec et cassant.

Donc, que faire pour stopper le désastre, par ordre d’efficacité :

1) les colorations au henné : si le roux est la couleur originelle du henné, toutes les couleurs sont possibles, il faut les tester sur des mèches de cheveux coupées ou sur les déchets de brosse. Le henné fortifie le cheveu, le gaine même. Le hic, les deux hics même : 1- vous pouvez seulement améliorer votre couleur avec des reflets, ou opter pour une couleur plus foncée. Car le henné n’éclaircit pas (dès qu’il y a éclaircissement, il y a décoloration, même légère). 2 -Ensuite, la coloration au henné, rend les colorations chimiques impossibles par la suite, elles ne prendront pas.

Plus d’infos sur le henné

La gamme Aroma Zone

 

2) Opter pour des colorations bio : les agents colorants y sont de nature végétale. Elles sont sans ammoniaques et sans oxydants. On peut les mélanger pour obtenir la couleur qu’on veut vraiment. Elles se conservent après ouverture.

3) Au moins choisir les gammes sans ammoniaques qui se multiplient dans les rayons. Cependant, ce n’est qu’un petit plus. Le système abîmant la fibre restant le même.

4) Ne faire que les retouches racines et ne plus colorer les longueurs tous les mois. Ainsi le cheveu aura été coloré une fois, et l’agression ne se répétera pas régulièrement.


 

Pour ma part j’ai testé la teinture aux plantes de Martine Mahé (magasins bio et en ligne). Le prix est très élevé mais le flacon fait plusieurs utilisations cela vaut vraiment le coup j’ai été très satisfaite. Mais comme toutes les teintures aux plantes, elle ne permet pas d’éclaircir. Cela n’empêche pas les reflets d’être tellement intenses que du blond sur du châtain fera vraiment une différence.

Conclusion

Aimez vos cheveux ! Ca ne veut pas dire les faire souffrir pour qu’ils soient comme vous aimez, mais plutôt prenez-en les soins qu’ils réclament. Lavez avec douceur, coiffez avec protection, nourrissez les franchement régulièrement, et ayez une attention quotidienne pour eux et une reconnaissance.

Quand on a les cheveux fragiles, secs et abîmés, la routine beauté ne peut pas être shampooing-après shampooing. De plus cela a forcément un coût, c’est injuste mais c’est ainsi. Comme je l’ai dit, le résultat du temps passé et des soins est une crinière superbe. Et ça vaut le coup 😉